Quand on évoque un écrivain, on a tous en tête l'image un peu romantique d'un type échevelé qui écrit à la terrasse d'un café en regardant les gens qui passent. Je ne dis pas que ça n'existe pas, beaucoup de personnes aiment écrire dans ces conditions. J'en faisais partie quand j'étais plus jeune. Je promenais mes manuscrits un peu partout, les relisant dans le train et les corrigeant pendant mes cours de philo, par exemple. Maintenant que je prends l'écriture beaucoup plus au sérieux, je ne peux plus me pencher sur un texte en coup de vent. Je ne suis pas assez concentrée pour faire un travail efficace. Je n'en suis pas encore au point de programmer ma journée pour avoir un moment de création littéraire, mon emploi du temps étant trop aléatoire, mais je n'en suis pas loin.

Colin-in-Love-Actually-colin-firth-580281_1024_576

Déjà, comme dans tout sport - parce que l'écriture est un sport - il faut du bon matériel. Non, je ne pense pas à un pc dernier cri ou l'ultime logiciel de correction orthographique ; pour ça j'ai un stylo, du papier et un Bescherelle. Je pense plutôt à Patrik... Je ne vous l'ai pas encore présenté, mais Patrik est une chaise de bureau d'une grande marque suédoise dans laquelle je me cale pendant des heures, sans avoir mal au dos ou les fesses engourdies. Pour moi, Patrik est l'élément indispensable à toute session créative ! Autre nécessité, l'alimentation du cerveau. Un neurone affamé est un neurone inefficace donc je me prépare souvent une boisson chaude en hiver, et un grand verre d'eau au citron en été.

patrik-chaise-conference-gris__34939_PE125264_S4

Il existe un grand débat parmi les écrivains: écrire ou non en musique. En ce qui me concerne, je ne fais presque rien sans musique. Je ne suis pas particulièrement mélomane mais j'ai besoin d'un fond sonore que je change en fonction de la situation. Ma seule restriction, c'est la langue. Je n'écoute rien de français quand je rédige quelque chose parce que ça me déconcentre. Dans ma playlist, j'utilise beaucoup de musique classique et de bandes originales de films (Le Dernier des Mohicans, Gladiator et Requiem for a dream dans le top 3) mais aussi des groupes plus contemporains qui donnent la patate. Dernièrement, j'ai été emportée par l'album Tribute de John Newman et je n'ai jamais été aussi inspirée que sur ses chansons. Mon autre chouchou du moment, c'est la chanson Take me to church d'Hozier. Même avant de voir le clip, je trouvais qu'elle avait une dimension dramatique très puissante et je ne peux plus m'en passer.

Hozier - Take Me To Church

Et vous, de quoi avez-vous besoin pour vous mettre en condition ?